Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le coussin de Minette

Le coussin de Minette

L’automne est vraiment doux cette année. On a tardé à allumer le feu, malgré la pluie,  alors Minette ne savait plus où s’installer pour dormir au chaud. Il faut préciser que je suis une maîtresse intransigeante : pas de poil qui traînent et qui collent… Elle n’a pas le droit de dormir où bon lui semble. Maîtresse intransigeante mais attentionnée quand même : il ne lui restait qu’une petite serviette fine dans son carton, ça me faisait de la peine. [Oui, notre minette a un carton. Je n’arrive pas à me résoudre à acheter un truc spécial pour elle. Est-ce vraiment nécessaire d’acheter un lit pour chat ? C’est sûr, c’est plus joli qu’un carton mais bon, où limite-t-on la consommation ?]

     Donc un jour de vacances où j’avais du linge à ranger, le linge d’hiver à sortir, un repas ou deux à préparer, de la laine de bois à installer dans les cloisons de la maison en cours de rénovation,  du bois à rentrer pour le feu, bref, pas grand chose de sérieux à faire, je me suis dit : Je ne peux pas laisser ma minette avoir froid comme ça, je dois faire quelque chose.

     Non, en fait, ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça : je suis allée chercher la lessive à étendre. Mon œil a été attiré par un oreiller qui traîne à côté de la machine en attendant des jours plus propices pour être lavé. Et là, j’ai constaté qu’il était vraiment en piteux état, bon à jeter. À jeter ? Non, mais non, on ne jette pas, on transforme ! Ahhhh, mais voilà, c’est de ça dont j’ai besoin pour ma minette. Et hop, au boulot, tant pis pour tout le reste, chaque chose en son temps.

Le coussin de Minette

     J’ai décidé de ne pas utiliser de tissu neuf car au bout d’un certain temps, sa literie est tellement couverte de poils qu’il n’y a plus rien d’autre à faire que de jeter. Donc c’est une cousette d’usage presque éphémère. Depuis que je fréquente le blog de Lilicam, je garde une bonne partie de nos vieux vêtements, c’est là que je suis allée fouiller. Bingo ! Un vieux sweat et une vieille chemise de nuit, parfait !

Le coussin de Minette

     Hop, hop, je sors mes ciseaux, mon mètre de couturière, je mesure le carton, hop ! hop, je coupe… heu… raté, trop petit…. pfffff, avec tout ce que j’ai d’autre à faire, je me rate, pfff…, pas le temps de tergiverser ! Un deuxième tour dans ma réserve et là, surprise ! Exactement le tissu de circonstance : motif chat et couleurs assorties au dessin qui décore son carton. Oui, parce que Minette dort dans un carton mais un carton décoré, s’il-vous-plaît. On n’est pas des bêtes quand même. Bref, plus chic que ça, tu meurs. Et en plus, c’était un pyjama à sa petite maîtresse chérie alors mieux choisi que ça, tu meurs aussi.

Le coussin de Minette

     J’ai coupé le bas de pyjama sur les coutures, comme c’était un peu juste, j’ai ajouté une bande prise dans une vieille chemise de nuit à moi (on reste dans le thème « nuit », comme vous pouvez le constater) et hop, hop, quelques coutures et la housse du coussin était finie. J’ai taillé dans ma chemise de nuit de quoi coudre le coussin et j’ai découpé le vieil oreiller aux bonnes mesures. Il en reste même pour faire un autre coussin, une autre fois je préparerais un autre carton à Minette, comme ça elle pourra choisir de dormir ici ou là, selon son humeur. J’ai fini en mettant la housse sur le coussin et en la fermant à gros points pour pouvoir défaire et laver quand le temps sera venu de le faire.

Le coussin de Minette

     J’ai installé le coussin dans le carton de Minette. Je peux vous dire qu’elle en a été très contente. Le soir, je l’entendais ronronner toute seule dans son carton et je l’ai observée : elle piétinait le coussin avec ses pattes, avec bonheur semblait-il ! J’ai trouvé que j’avais bien fait d’interrompre mes activités pour ça !

Et au moins, je ne pourrais pas dire que je n’ai pu coudre pendant mes vacances !!!

 

 

     L’an dernier, je lui avais cousu sa propre couverture polaire (j’avais remarqué qu’elle aimait s’installer discrètement sur la nôtre !) en utilisant des chutes de tissu « douillette ». Elle l’avait également adoptée avec bonheur. Mais elle a fini par être vraiment trop poilue alors je l’ai jetée. Je lui en recoudrait une bientôt. Tout ça pour vous dire que c’est triplement satisfaisant de coudre pour son chat : on prend soin de lui, on donne une autre vie à ses vieux vêtements ou on utilise des chutes de tissus et on évite de consommer.

     Alors, convaincus·es ? !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article