Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les couvercles de conservation

Les couvercles de conservation

Ça fait un moment que j’en entends parler sur les blogs qui m’inspirent et ailleurs, et que je me dis : « Faut que je nous en couse. » Parce que j’aimerais vraiment arrêter d’utiliser du papier aluminium ou du plastique étirable. Mais j’y pense soit quand je traîne sur internet, soit au moment de partir quand je veux recouvrir le plat que nous emportons, donc jamais au bon moment. Ça vous le fait, à vous aussi ? J’ai bien essayé le torchon noué mais ça ne recouvre pas tout.

Aujourd’hui, énième essai de pâte à pizza… (on va bien arriver par être le roi et les reines de la pâte à pizza, je ne désespère pas, hein !). Et là, je me suis dit que c’était l’occasion idéale pour me lancer puisque j’avais besoin de recouvrir le saladier d’un linge humide pendant que la pâte gonfle. On est samedi fin d’après-midi, pas de stress, rien d’urgent, on a encore la moitié du week-end devant nous… Ok, c’est exactement le bon moment ! La cousette en cours, pour le petit cousin à venir, attendra bien demain.

Les couvercles de conservation

J’ai choisi du coton imprimé, l’idéal pour un tissu qui va peut-être toucher de la nourriture, ça aurait été un tissu biologique mais je n’en avais pas. Et puis, soyons honnête, j’avais envie d’utiliser ces imprimés-là ! J’ai posé le plat et le saladier à qui je voulais coudre un couvercle, dessus, et j’ai ajouté environ 6 cm aux tracés. Ça permet à la charlotte (ben oui, ça ressemble tout à fait à une charlotte pour les cheveux, on peut le dire !) de dépasser un peu sur les bords pour bien recouvrir et se coller. J’ai cousu un ourlet assez large pour y glisser un élastique et le tour est joué.

Alors si on veut vraiment être zéro déchet de A à Z, on choisit un tissu recyclé (genre une ancienne chemise ou un vieux torchon) — je me suis dit que la prochaine fois, j’allais donner une deuxième vie à mes vieux torchons comme ça, ce qui me donnera une excellente excuse pour en acheter d’autres… j’adore les torchons… c’est grave ? — et des élastiques deuxième main aussi. Là, je l’avoue, quand mes soutifs sont fichus, je récupère ce qui est récupérable, et j’avais donc en réserve des anciennes bretelles de soutien-gorge encore assez élastiques pour faire l’affaire. Oui, ma charlotte à gâteau est élastiquée par une vieille bretelle de sous-tif. On est écolo ou on ne l’ai pas. Sinon, j’ai plein de petits anneaux de toutes les couleurs, ceux qui permettent à la bretelle d’être serrée et desserrée, vous avez idée de ce que je pourrais en faire ? !

Enfin, voilà, j’ai mes couvercles et je suis super contente ! Lundi, j’emmène un gâteau au boulot avec son couvercle de circonstance. La classe, non ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article