Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La moufle/3, la moufle

 La moufle/3, la moufle

Tout s’enchaîne dans l’ordre… Pour pouvoir décider de la taille du tapis, il fallait avoir la taille de la moufle et pour décider de la taille de la moufle, il fallait avoir les animaux… On y est donc presque !

Pendant ce temps, ça cogite ferme… et les idées se précisent… voir se compliquent et ralentissent la création…

 

Voici donc LA MOUFLE :

 La moufle/3, la moufle

C’est une moufle toute douce, en polaire. « Quelle aubaine, une maison de laine […] Mmmm ! Quelle douceur ! » Fallait bien ça pour que les animaux se sentent comme le dit l’histoire. 

J’aurais pu la doubler, j’y ai pensé, ça aurait été plus joli quand ça s’ouvrait. Mais je n’ai pas eu le courage…

J’ai choisi qu’elle s’ouvre sur le dessus en faisant « scratch, scraaaaattttchchch », comme si elle se déchirait sous la pression. J’en connais qui vont se battre pour que ça scratche !

Et alors, par chance, juste au bon moment — comme quoi tout vient à temps —, j’ai commandé chez Ma petite mercerie des scratches de couleur. La classe, non ? (Et je n’ai pris que trois couleurs, mais il y en a encore plein d’autres…).

 La moufle/3, la moufle

Du coup, la bande agrippante est assez discrète lorsque la moufle est ouverte. Pour que ça ne soit pas trop dur à ouvrir, je l’ai coupée en deux dans le sens de la longueur mais j’en ai mis tout du long pour que ça ferme bien.

 La moufle/3, la moufle

Restait à coudre l’élastique, là, au poignet et la moufle était prête.

 La moufle/3, la moufle

Petit essai pour la photo :

 La moufle/3, la moufle
 La moufle/3, la moufle

... mais il était franchement l’heure de dîner, enfin même, plus du tout une heure décente pour faire dîner mes enfants, heureusement on est en vacances, donc les photos ne sont pas terribles. Comme quoi, coudre ou nourrir, il faut choisir. Et ce soir, lasse de toujours repousser mes cousettes (et lasse de traîner mes tapis à histoires pendant des mois…), j’ai choisi d’affamer mes enfants. (Mais en vrai, ils jouaient, pas du tout affamés, en fait, ne vous inquiétez pas pour eux !).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article